PREVENTION CORONAVIRUS

Cette information qui se veut factuelle est à la seule initiative de votre service de santé au travail qui a choisi de vous la transmettre, basée sur les connaissances actuelles, pour un sujet présentant beaucoup d’inconnues et de doutes.

La France a bâti une stratégie traduite dans un plan destiné aux professionnels de santé afin de limiter une possible épidémie d’infection au nouveau coronavirus dans le pays.

Le virus s’appelle SARS-COV-2, la maladie s’appelle Covid-19.

L’incubation est de 2 à 14 jours (voire plus) – la moyenne est de 3 à 7 jours.

Les symptômes sont ceux d’une grippe (fièvre, frissons, fatigue, maux de tête, courbatures, toux) avec éventuellement écoulement nasal et mal de gorge. Des signes digestifs (diarrhée) sont possibles.

13 à 17% des formes sont sévères, 2 à 3 % sont mortelles (en Chine). Certaines formes sont asymptomatiques.
On considère, par analogie aux autres coronavirus, que ce virus peut survivre jusqu’à 3 heures sur des surfaces inertes sèches et jusqu’à 6 jours en milieu aqueux. Certains avancent des durées de survie beaucoup plus longue sur surface inanimée (verre, plastique etc). 

  • Transmission inter-humaine avérée ! par contact cutané direct, projection de gouttelettes, contact par l’intermédiaire de surfaces souillées …
  • Détection précoce des cas suspects par les professionnels de santé : il peut s’agir de quelqu’un en entreprise, d’un salarié qui appelle le matin pour dire qu’il est malade, de quelqu’un vu en consultation au sein du service de santé …

L’appel au centre 15 en cas de cas suspect est requis.

La protection repose sur les précautions “air” et “contact” et par un haut niveau d’observance de l’hygiène des mains (Solution Hydro Alcoolique (SHA)).

Devant un cas possible, la pré-identification ​en entreprise des sujets contacts serait importante.
En entreprise, toutes les personnes ayant partagé la même pièce pendant un certain temps ou eu un contact en face à face à moins de 1 mètre pendant 15 minutes seraient à considérer comme des sujets contact à risque modéré/élevé. Ils devraient bénéficier d’un isolement à domicile de 14 jours.

Le Décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020 permet de verser des Indemnités Journalières Sécurité Sociale aux sujets contacts en isolement (et donc en arrêt de travail) dès le premier jour (durée maximale de 20 jours).

  • Patient cas suspect : personne dont on considère qu’elle pourrait répondre à la définition de cas (en attente de classement) ;
  • Patient cas possible : patient cas suspect qui, après évaluation et classement par un infectiologue référent, entre dans la définition de cas élaborée par Santé publique France ​(la définition des cas possibles évolue en permanence, la dernière date du 21 février 2020) ;

A notre avis, une réflexion s’impose dans les entreprises pour limiter les risques d’une éventuelle transmission – cf en cas de grippe - et déterminer la conduite à tenir si un cas venait à être confirmé :

  • Informer les collaborateurs : promouvoir un minimum de distance sociale, limiter les concentrations (réunions), …
  • Passer des messages d’hygiène : lavage des mains obligatoire, approvisionnez-vous en solutions hydro-alcoolique et en masques chirurgicaux (pour des personnes présentant des symptômes), des gants non stériles, …
  • Favoriser le télétravail quand c’est possible …

Ce ne sont que quelques mesures de bon sens … à adapter à votre contexte.

Plus d’informations sur :
https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/articles/coronavirus-2019-ncov-france-et-monde

 

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

 

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination

Actualités


IMG-BLOG 05/03/20

JOURNEE NATIONALE DE L'AUDITION 2020 - 12 MARS 2020

1 actif sur 2 se dit gêné par le bruit au travail (Enquête Ifop Octobre 2017) ...

Continuer la lecture


Retour sur les Rencontres Santé Travail du 24 septembre 2020

Pour la 2ème année consécutive, le réseau Présanse représantant les Services de Santé au Travail Interentrepris...

Continuer la lecture