Nos Prestations


Votre cotisation vous permet de bénéficier de notre offre de services, adaptée à toutes les entreprises :

  • Elle vous donne droit au suivi de l’état de santé de vos salariés.
  • Nos équipes interviennent également en entreprise et ce, quelle que soit leur taille.

Grâce à votre cotisation, vous bénéficiez de tous nos services et pouvez ainsi faire appel à nos spécialistes en santé/sécurité au travail.

Repérage des risques en entreprise, conseils, sensibilisations, accompagnement dans vos démarches de prévention : ils sont à votre disposition pour prévenir et agir sur les risques professionnels afin de préserver la santé de vos salariés et ainsi contribuer à la performance de votre entreprise

Actions pluridisciplinaires


Coordonnées par le médecin du travail, les actions pluridisciplinaires sont menées par l'équipe pluridisciplinaire dans le cadre d'objectifs déterminés par le Projet de Service.

Les équipes pluridisciplinaires interviennent sur demande des médecins du travail pour conseiller et accompagner les entreprises dans leur démarche de prévention.

Ces actions ont pour but de conseiller et d'accompagner les entreprises afin de prévenir ou de diminuer les risques professionnels et améliorer les conditions de travail.

Adhesion au SAT84

  • Présentation du service de santé au travail Durance Luberon
  • Présentation des prestations et identification des besoins

Ces visites sont l’occasion de s’informer, d’observer les conditions de travail, de s’entretenir avec l’employeur et de prévoir d’éventuelles mesures complémentaires telles que des actions à mettre en place ou des formations à réaliser.


Pour chaque entreprise, le médecin du travail ou un membre de l’équipe pluridisciplinaire établit ou met à jour une fiche d’entreprise sur laquelle figurent, notamment, les risques professionnels, les salariés qui y sont exposés et les mesures de protection collectives et individuelles préconisées. Elle permet de sensibiliser et d’informer sur les questions concernant la santé au travail.


Le Document Unique d'Evaluation des Risques Professionnels, c'est quoi ?

  • Le DUER est bien plus qu'une obligation réglementaire. C'est avant tout un outil permettant de hiérarchiser les risques présents dans chaque unité de travail.
  • Il donne ainsi la possibilité de limiter les accidents du travail et les maladies professionnelles par la mise en place d'actions de prévention prioritaires inscrites dans un plan d'action.
  • Ce document est revisité tous les ans ou à chaque changement significatif, ce qui place l'entreprise dans une démarche d'amélioration continue, voire de prévention continue.

Depuis 2001, tout employeur doit évaluer au moins une fois par an les risques qui pèsent sur ses employés et mettre en place des mesures visant à les réduire. Le résultat de ce travail doit être transcrit dans un Document Unique d'Evaluation des Risques. Le DUER doit également contenir les données permettant l'étude de la pénibilité.

Le médecin du travail ou un membre de l'équipe pluridisciplinaire peut aider l'employeur à trouver une méthodologie pour concevoir ce document obligatoire.

Coût de la prestation :

Compris dans la cotisation annuelle.

Demande :

Pour toute demande contactez votre médecin du travail ou un membre de l'équipe pluridisciplinaire.


En vue de l’amélioration des conditions de travail, de leur adaptation dans certaines situations et du maintien dans l’emploi.


Le médecin du travail participe aux réunions du CHSCT sur invitation de l'employeur.



Objectifs

  • Repérer et identifier les risques chimiques (gaz, vapeurs, poussières, aérosols) et/ou les risques
  • Aider à l'évaluation du risque en tenant compte de la dangerosité des agents chimiques ou biologiques et des conditions d'exposition des salariés.
  • élaborer des stratégies de prélèvements atmosphériques et biologiques, de contrôle des dispositifs de ventilation générale et localisée.
  • Situer les niveaux d'exposition aux postes de travail par rapport aux seuils réglementaires, normatifs, aux recommandations et aux bonnes pratiques.
  • Vérifier et contrôler l'efficacité des dispositifs de prévention collectifs et individuels.
  • Informer et sensibiliser les salariés à la prévention du risque chimique ou biologique.

Demande :

Pour toute demande, contactez votre médecin du travail.

Intervenants :

Citer les intervenants : MDT, IPRP etc.

Durée de l'intervention :

Variable en fonction du type d'étude et du nombre de postes à étudier.

Coût de la prestation :

L'intervention de nos équipes est comprise dans la cotisation annuelle.

Déroulement de l'intervention :

- Prise de contact entre l'intervenant du service de santé au travail et l'employeur.

- Etude de terrain permettant de réaliser les mesures et observations nécessaires à l'évaluation du risque étudié (collecte d'informations et d'indicateurs, analyse de l'activité réelle, échange avec les salariés et l'encadrement, métrologie).

- Restitution de l'étude commentée (résultats des mesurages, prélèvements, diagnostics, recommandations) :

  • pour l'entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité, membres CHSCT, salariés concernés...;)
  • Pour décider d'actions concertées (réunions d'information et de sensibilisations ) pour les salariés concernés

à l'issue de cette étude, un suivi de la mise en place de nos préconisations peut éventuellement être réalisé.

Dans tous les cas, l'implication et la confiance de la direction de l'entreprise sont essentielles pour la réussite de l'intervention.


Objectifs

  • Analyser l'activité et mesurer éventuellement l'exposition des salariés aux risques physiques concernés tels que: Bruit - Eclairage
  • Situer les niveaux d'exposition aux postes de travail par rapport aux seuils réglementaires, normatifs, aux recommandations et aux bonnes pratiques.
  • Conseiller et accompagner l'entreprise en termes de prévention et de moyens de protection (collective et individuelle) pour réduire le risque et améliorer les conditions de travail.

Demande :

Pour toute demande, contactez votre médecin du travail.

Intervenants :

Médecin du travail, IPRP, AST etc.

Durée de l'intervention :

Variable en fonction de l'étude et du nombre de postes à étudier.

Coût de la prestation :

Compris dans la cotisation annuelle.

Déroulement de l'intervention :

- Prise de contact entre l'intervenant du service de santé au travail et l'employeur.

- Etude de terrain permettant de réaliser les mesures et observations nécessaires à l'évaluation du risque étudié (métrologie, collecte d'informations et d'indicateurs, analyse de l'activité réelle, échange avec les salariés et l'encadrement).

- Restitution de l'étude commentée (résultats des mesurages, prélèvements, diagnostics, recommandations) :

  • pour l'entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité, membres CHSCT, salariés concernés...;)
  • Pour décider d'actions concertées (réunions d'information et de sensibilisations ) pour les salariés concernés

À l'issue de cette étude, un suivi de la mise en place de nos préconisations peut éventuellement être réalisé.

Dans tous les cas, l'implication et la confiance de l'entreprise sont essentielles pour la réussite de l'intervention.


Objectifs

  • Analyser et comprendre l'activité pour évaluer les contraintes physiques, techniques, mentales et organisationnelles.
  • Apporter des éléments de compréhension des situations de travail tout en tenant compte des exigences de l'activité.
  • Conseiller et accompagner l'entreprise en termes de prévention pour réduire les risques et améliorer les conditions de travail en optimisant la performance du système de production.
  • Aider à la conception de dispositifs techniques (d'espaces, postes, chaïnes de production..), de locaux de travail, ou d'organisation du travail (communication, gestion de ressources, horaires, travail en équipe...;).
  • Aider à l'adaptation de postes : permettre à un salarié de compenser une déficience , de maintenir son état de santé, de mettre en oeuvre ses compétences ou d'en acquérir de nouvelles.

Demande :

Pour toute demande, contactez votre médecin du travail.

Intervenants :

Médecin du travail, ergonome

Durée de l'intervention :

Variable en fonction de l'étude et du nombre de postes à étudier.

Coût de la prestation :

Compris dans la cotisation annuelle

Déroulement de l'intervention :

- Prise de contact entre l'intervenant ergonome et l'employeur et éventuellement le ou les salariés concernés.

- Etude de terrain permettant de réaliser des observations globales pour comprendre et décrire l'activité afin d'identifier les problèmes d'un point de vue physique (charge manutentionnée, gestes et postures, déplacement...;), mental et organisationnel. La démarche est identique pour la conception de nouveaux postes ou de locaux de travail.

- Restitution de l'étude commentée (résultats des mesurages, prélèvements, diagnostics, recommandations) :

  • pour l'entreprise (employeur, encadrement, responsable sécurité, membres CHSCT, salariés concernés...;)
  • Pour décider d'actions concertées (réunions d'information et de sensibilisations ) pour les salariés concernés

à l'issue de cette étude, un suivi de la mise en place de nos préconisations peut éventuellement être réalisé.

Dans tous les cas, l'implication et la confiance de l'entreprise sont essentielles pour la réussite de l'intervention. L'entreprise doit être engagée et acteur dans la recherche des déterminants et des solutions.

Vidéos de présentation des sollicitations possibles d'un ergonome


Objectifs

  • Lutter contre la désinsertion professionnelle.
  • Travailler ensemble afin de soutenir l'employeur et le salarié dans leurs démarches pour éviter toute rupture médico-professionnelle.
  • Aider l'employeur à rechercher une solution de maintien dans l'emploi pour son salarié ayant des problèmes de santé dans une dynamique " gagnant-gagnant ".
  • Soutenir le salarié afin de maintenir une dynamique professionnelle positive et l'aider à travailler sur un projet professionnel interne, éventuellement externe, ou parfois même, en sortie de l'emploi.

Demande :

Pour toute demande, contactez votre médecin du travail.

Intervenants :

Citer les intervenants : Médecin du travail, infirmier en santé au travail, ergonome, assistante médico-sociale.

Coût de la prestation :

Compris dans la cotisation annuelle.

Déroulement de l'intervention :

Prise de contact entre l'intervenant du service de santé au travail durance luberon et l'employeur et (éventuellement) le ou les salariés concernés et les autres partenaires d'aide au maintien en emploi (CAPEMPLOI, Service social de la CARSAT etc.).


La psychologue travaille sur demande du médecin du travail, selon les besoins spécifiques et réalise ses consultations dans les locaux du service de santé au travail.

Elle est soumise au secret professionnel et médical.

La psychologue peut intervenir :

  • Gestion du stress, gestion des émotions
  • Technique de relaxation (respiration diaphragmatique)
  • Restructuration cognitive
  • Technique de communication
  • Orientation vers un psychologue, psychothérapeute, CMP....
  • Conseils pour : Reconversion-Bilan de compétences-Formation -Orientation
  • MDPH/RQTH : présentation de Cap-emploi et Sameth

Le périmètre d'actions :

En lien avec l'équipe pluridisciplinaire, notamment par le biais de la cellule maintien dans l'emploi, l'assistante médico-sociale :

Accompagne des salariés rencontrant des difficultés dans leur maintien dans l'emploi : lien avec les partenaires externes, le médecin, participation à des actions de " compensation du handicap ", à l'intégration ou au retour à l'emploi.

Propose au salarié lors d'un entretien individuel, la mise en relation avec les institutions dont il aura besoin. Ces structures sont très variées et nombreuses, il peut s'agir de : la Caisse d'Assurance Retraite et de la SAnté au Travail (CARSAT), la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM), l'organisme de prévoyance, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

Intervenants et objectifs :

Le médecin du travail peut ainsi proposer aux salariés qui le nécessitent une rencontre individualisée avec l'AMS. Ces entretiens ont pour objectif d'aborder la situation globale du salarié au regard de son état de santé et de le conseiller au mieux dans une démarche de prévention de la désinsertion professionnelle dans le respect de la déontologie et du secret professionnel.

Coût de la prestation :

Compris dans la cotisation annuelle pour le salarié et pour l'employeur.

Déroulement des interventions :

Les entretiens peuvent être organisés :

  • pendant un arrêt de travail
  • pendant un congé ou durant le temps de travail, sous réserve, dans ces cas-là, d' informer l'employeur de ce rendez-vous sans en révéler l'objet.

Un compte rendu de l'entretien est communiqué au médecin. Dans tous les cas, le secret professionnel est strictement respecté.


Toutes les sensibilisations du service de santé au travail Durance Luberon entrent dans le cadre des prestations comprises dans la cotisation et ne sont donc pas déductibles du plan de formation.

Sensibilisations gestes et postures

  • Expliquer aux salariés les possibilités et les limites de leur capacité physique.
  • Les faire participer activement à la prévention des risques d'accidents.
  • Leur faire adopter et utiliser les principes de sécurité et d'économie d'effort pour atténuer la fatigue au travail et préserver leur capital santé.
Télécharger la plaquette

Sensibilisation " travail sur écran "

  • Sensibiliser les salariés aux risques liés au travail sur écran.
  • Prévenir les atteintes à la santé.
Télécharger la plaquette

Risque bruit

  • Identifier les différentes sources de bruit
  • Leurs effets sur la santé
  • Comment prévenir les risques
Télécharger la plaquette

Risque routier

  • Identifier les différents facteurs d’accidents
  • Adopter les bons principes au volant
Télécharger la plaquette

Risque biologique et lavage des mains

  • Où-en-sommes nous avec l’hygiène des mains
  • Quand, pourquoi et comment se laver les mains

Travailleurs intérimaires

Principes généraux de prévention :

  • Gestes & postures
  • Risques chimiques
  • Risque bruit
  • Risque routier et addictions
  • Conseils hygiène et diététique
  • Conduite des engins de levage
  • Aide à la déclaration des risques
  • Aide à l’utilisation du portail intérimaire
Télécharger la plaquette

Surveillance de l'état de santé


Le suivi de la santé des salariés évolue pour s'adapter au monde du travail et aux situations individuelles.

En complément du suivi médical, SatDL peut proposer des consultations spécifiques pour conseiller et aider les employeurs et/ou les salariés à surmonter leurs difficultés.

Adhesion au SAT84


Depuis le 1er janvier 2017, les modalités de surveillance de l'état de santé des salariés évoluent pour répondre aux 6 principes fondamentaux :

  • Le médecin du travail demeure au centre du dispositif avec un rôle renforcé.

  • Tous les salariés sont pris en charge par un professionnel de santé dès l'embauche.

  • Chaque salarié est suivi par un professionnel de santé avec une périodicité adaptée à sa situation.

  • Le suivi de l'état de santé des salariés sera équivalent quel que soit le contrat.

  • Une procédure de déclaration d'inaptitude et de reclassement des salariés modifiée.

  • Une nouvelle procédure de contestation devant le Conseil des Prud'hommes.

Le suivi individuel de l'état de santé est réalisé par les professionnels de santé : médecin du travail, collaborateur médecin, interne en médecine et infirmier en santé au travail selon la réglementation en vigueur qui fixe le type de suivi selon la situation du salarié.

Dans tous les cas, le secret professionnel est respecté, les informations médicales du salarié ne sont en aucun cas transmises à l'employeur.


Suivi individuel (SI) pour les salariés hors risques particuliers :


Tout salarié hors risques particuliers bénéficie d'une visite d'information et de prévention (VIP) à l'issue de laquelle une attestation de suivi est délivrée.


Objectifs :

- Interroger le salarié sur son état de santé.

- L'informer sur les risques éventuels auxquels l'expose son poste de travail.

- Le sensibiliser sur les moyens de prévention à mettre en oeuvre.

- Identifier si son état de santé ou les risques auxquels il est exposé nécessitent une orientation vers le médecin du travail.

- L'informer sur les modalités de suivi de son état de santé par le service et sur la possibilité dont il dispose, à tout moment, de bénéficier d'une visite à sa demande, avec le médecin du travail.


Par qui : Médecin du travail, collaborateur médecin, interne en médecine, infirmier en santé au travail.


Cas général - Art. R.4624-16 du Code du travail :


Salariés : Tout salarié hors cas spécifiques (voir ci-dessous).


Délai : Dans les 3 mois suivant la prise de poste.


Périodicité : 5 ans maximum (règle légale) - 2 ans maximum.


Cas spécifiques pour un suivi individuel adapté (SIA) - Art. R.4624-17 et R.4624-18 du Code du travail :


Salariés : Travailleurs handicapés et/ou bénéficiant d'une pension d'invalidité, travailleurs de nuit, travailleurs exposés aux agents biologiques (G2), travailleurs exposés aux champs électromagnétiques, jeunes de moins de 18 ans, femmes enceintes ou allaitantes.


Délai : Avant l'affectation au poste.


Périodicité : 3 ans maximum.


Suivi individuel renforcé (SIR) pour les salariés exposés à des risques particuliers


Tout salarié affecté à un poste présentant des risques particuliers pour sa santé ou sa sécurité, ou pour celle de ses collègues ou des tiers évoluant dans l'environnement immédiat de travail, bénéficie d'un examen médical d'aptitude à l'issu duquel est remis une fiche d'aptitude.


Objectifs :

- S'assurer que le salarié est médicalement apte au poste de travail auquel l'employeur envisage de l'affecter [...].

- Rechercher s'il n'est pas atteint d'une affection comportant un danger pour les autres salariés.

- Proposer éventuellement les adaptations du poste ou l'affectation à d'autres postes.

- L'informer sur les risques des expositions au poste de travail et le suivi médical nécessaire.

- Le sensibiliser sur les moyens de prévention à mettre en oeuvre.


Par qui : Médecin du travail ou collaborateur médecin.


Salariés :

- Expositions : à l'amiante, au plomb dans les conditions prévues à l'article R. 4412-160, aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction, aux agents biologiques des groupes 3 et 4, aux rayonnements ionisants autres que catégorie A, au risque hyperbare, au risque de chute de hauteur lors des opérations de montage et de démontage d'échafaudages.

- Salariés avec examen d'aptitude spécifique : autorisation de conduite, exposition à un environnement électrique, jeunes avec dérogation pour travaux interdits, travaux de manutention manuelle > 55 kg.

- Liste complémentaire de postes établie par l'employeur après avis du médecin du travail et du CHSCT ou à défaut des DP.


Délai : Avant affectation au poste.


Périodicité : 4 ans maximum avec le médecin du travail avec une visite intermédiaire par un professionnel de santé au plus tard 2 ans après la visite avec le médecin du travail.

Cas particuliers relevant d'un suivi individuel annuel :

Jeunes affectés à des travaux dangereux et travailleurs exposés aux rayonnements ionisants de catégorie A.


Suivi médical des salariés intérimaires


En tant qu'entreprise utilisatrice (EU, employeur), vous êtes responsable au sein de votre entreprise de la santé et de la sécurité des travailleurs intérimaires, au même titre que pour vos autres salariés.

Parmi vos obligations, vous devez spécifiquement :

  • Fournir à l'entreprise de travail temporaire (ETT) toutes les informations concernant le poste de travail et l'informer immédiatement en cas de changement de poste.
  • Vérifier la liste des travaux interdits aux travailleurs intérimaires (art. D.4154-1 du Code du travail).
  • Etablir la liste des postes à risques nécessitant une formation renforcée à la sécurité.
  • Former les travailleurs intérimaires.

La visite de pré-reprise

Salariés : Arrêt de plus de 3 mois.

Par qui : Le médecin du travail à l'initiative du médecin traitant, du médecin conseil de la CPAM ou du salarié lui- même.

Délai : Avant la reprise du travail.

Objectif :

Recommander des aménagements et des adaptations du poste de travail, des préconisations de reclassement ou des formations professionnelles à organiser en vue de faciliter le reclassement du salarié ou sa réorientation professionnelle.

La visite de reprise

Salariés : Salariés après un congé maternité, une absence pour maladie professionnelle, une absence supérieure à 30 jours pour accident du travail, maladie ou accident non professionnel.

Par qui : Le médecin du travail sur demande de l'employeur quand celui-ci a connaissance de la date de retour au poste du salarié.

Délai : Au plus tard 8 jours après la reprise effective.

Objectifs :

Préconiser l'aménagement, l'adaptation du poste ou le reclassement du salarié, et examiner les propositions de l'employeur à la suite des préconisations émises par le médecin du travail lors de la visite de pré-reprise.

La visite à la demande

Salariés : Tout salarié.

Par qui : Le médecin du travail sur son initiative, celle de l'employeur ou celle du salarié lui-même.


Préparer la visite médicale :

La visite médicale est obligatoire.

Son organisation incombe à l'employeur.

Le salarié, quant à lui, doit s'y présenter muni de toutes les informations utiles au professionnel de santé.

Obligations de l'employeur :

  • Avoir déclaré le salarié en SI, SIR ou SIA auprès du service de santé au travail.
  • Vérifier l'exactitude des informations contenues sur la convocation qui indique le nom, prénom, objet de la visite et précise la date, l'heure et le lieu de la visite.
  • Remettre la convocation au salarié dans un délai suffisant afin que celui-ci puisse se libérer à la date et à l'heure indiquées.
  • Contacter le secrétariat médical au moins 48h à l'avance en cas d'impossibilité pour le salarié de se rendre au rendez-vous fixé.
  • Ne pas remplacer un salarié par un autre salarié sans en avoir informé, au préalable, votre centre médical.

Obligations du salarié :

  • Respecter la date et l'heure du rendez-vous.
  • Etre obligatoirement en possession de la convocation qui prouve qu'il a bien rendez-vous avec le médecin du travail à la date et à l'heure où; il se présente et que son employeur est bien informé qu'il est absent du fait de sa visite médicale professionnelle.
  • Apporter une pièce d'identité.
  • Se munir de toutes les informations relatives à son état de santé : carnet de santé/de vaccinations, examens réalisés en cas d'arrêt maladie ou d'accident du travail.
  • Apporter lunettes de vue ou lentilles, le cas échéant.
  • Informer, dans les plus brefs délais après remise de la convocation par son employeur, s'il est dans l'impossibilité de se rendre au rendez-vous fixé.